Manon lescaut scène de rencontre texte

Vous pouvez également trouver ces documents utiles
Contents:
  1. Articles récents
  2. La Scène De Rencontre - Manon Lescaut - Abbé Prévost
  3. La rencontre dans Manon Lescaut
  4. DISSERTITIONS POPULAIRES
  5. Lettres Delacroix Maisons Alfort » Blog Archive » Premières: scènes de rencontres, Manon Lescaut

Articles récents

Enfin je vis tomber des larmes de ses beaux yeux: Un barbare aurait été attendri des témoignages de ma douleur et de ma crainte. On frappa doucement à la porte. À peine avais-je ouvert, que je me vis saisir par trois hommes que je reconnus pour les laquais de mon père. Cette pensée me consola. Nous arrivâmes en peu de temps à Saint-Denis. Il me fit passer la nuit à Saint-Denis, avec la précaution de faire coucher les trois laquais dans ma chambre.

Les pauvres enfants, comme ils se caressaient!

La Scène De Rencontre - Manon Lescaut - Abbé Prévost

Mon frère avait à Saint-Denis une chaise à deux dans laquelle nous partîmes de grand matin, et nous arrivâmes chez nous le lendemain au soir. Il parla de perfidie et de service intéressé rendu par M. Félicite-toi maintenant de la durée de ton triomphe. On me le rappela par de prompts secours.

Ô dieux! Je mesurai des yeux la hauteur des fenêtres. Je passai la nuit et le jour suivant dans cette situation.

Première rencontre

Il eut la bonté de flatter mes peines par les plus douces consolations. Je me sentais bien. Explique-moi naturellement ce que tu penses là-dessus. Ma crédulité ne leur coûtait guère à tromper. On me donna des livres qui servirent à rendre un peu de tranquillité à mon âme. Je relus tous mes auteurs. Vous verrez de quelle utilité il me fut dans la suite. Tiberge vint me voir un jour dans ma prison. Je le regardai avec étonnement: Le poison du plaisir vous a fait écarter du chemin.

Quelle perte pour la vertu! Je me rappelai les discours de M.

La rencontre dans Manon Lescaut

La piété se mêla aussi dans mes considérations. Ne serai-je pas heureux? Il est certain que ce projet flattait extrêmement mes inclinations. Je convins avec Tiberge de nous mettre ensemble au séminaire de Saint-Sulpice, lui pour achever ses études de théologie, et moi pour commencer les miennes. Mon père, me croyant tout à fait revenu de ma passion, ne fit aucune difficulté de me laisser partir.

Je retournai à Saint-Sulpice, couvert de gloire et chargé de compliments. Il était six heures du soir. Elle était dans sa dix-huitième année. Toute sa figure me parut un enchantement. Je pris ses mains dans les miennes. Elle me parla de Tiberge et de la confusion extrême que sa visite lui avait causée. Je lui tournai le dos sans pouvoir soutenir un moment sa présence. Elle continua de me raconter par quels moyens elle avait été instruite de mon séjour à Paris, du changement de ma condition, et de mes exercices de Sorbonne.

Je lui demandai quel nouvel ordre elle jugeait à propos de mettre dans nos affaires.


  1. La Scène De Rencontre - Manon Lescaut - Abbé Prévost - Mémoire - Caresse.
  2. escort girl herault.
  3. L'Abbé Prévost.
  4. escort girl en bourgogne.

Je consentis à toutes ses volontés sans réplique. Je montai avec elle. Nous passâmes à la friperie: Nous conférâmes chez le fripier même sur le parti que nous allions prendre. Je ne lui ai donné nul pouvoir sur moi, ajouta-t-elle: Manon retourna sur-le-champ chez elle. Nous ne tardâmes point à regagner Chaillot. Nous en trouvâmes, dès le lendemain, un de notre goût. Manon était la douceur et la complaisance même. Elle avait pour moi des attentions si délicates, que je me crus trop parfaitement dédommagé de toutes mes peines.

Voici le plan que je lui proposai: Deux mille écus nous suffiront chaque année si nous continuons de vivre à Chaillot. Nous y mènerons une vie honnête, mais simple. Nous nous réglerons.

DISSERTITIONS POPULAIRES

Pour le jeu, nous nous bornerons tellement, que nos pertes ne passeront jamais deux pistoles. Elle me proposa de reprendre une maison à Paris. Ce changement mit bientôt le dernier désordre dans nos affaires, en faisant naître deux aventures qui causèrent notre ruine. Manon avait un frère qui était garde du corps. Il se trouva malheureusement logé à Paris dans la même rue que nous. Il accourut aussitôt chez nous. Nous le retînmes à dîner.

Lettres Delacroix Maisons Alfort » Blog Archive » Premières: scènes de rencontres, Manon Lescaut

Il se rendit en peu de moments si familier, que, nous ayant entendus parler de notre retour à Chaillot, il voulut absolument nous tenir compagnie. Il fallut lui donner une place dans notre carrosse. Nous étions demeurés un jour à Paris pour y coucher, comme il nous arrivait fort souvent.

Je tremblai pour notre argent, qui était renfermé dans une petite caisse. Je me rendis promptement à Chaillot. Diligence inutile! Je la perdrai! Malheureux chevalier! Cette pensée me jeta dans un trouble si affreux, que je balançai, pendant quelques moments, si je ne ferais pas mieux de finir tous mes maux par la mort. Le ciel me fit naître une idée qui arrêta mon désespoir: Quel parti prendrais-je? Or il y a là-dedans une justice admirable.

Les uns prennent part aux richesses des grands en servant à leurs plaisirs: Lescaut, frère de Manon. Une fille comme elle devrait vous entretenir, vous, elle et moi.

Je lui parlai du jeu comme du moyen le plus facile et le plus convenable à ma situation. Je retournai sur-le-champ au logis pour lui écrire un mot, et lui marquer un lieu propre à notre entretien. Il y était avant moi. Nous nous assîmes sur un banc. Il faut un esprit tranquille pour goûter la sagesse et la vérité. Je trouverai le moyen de vous faire avoir quelque argent.